Rencontre + interview avec Léa Munsch

Brutal. est allé à la rencontre de la céramiste Léa Munsch dans son atelier lorrain. Partons à la découverte de son univers à travers une interview.

 

Quel est ton parcours pour arriver à la céramique ?

Tout a commencé à l’atelier Poterie&cie à Paris. Sandrine Chriqui m’a initiée au tour. J’y allais une fois par semaine après le travail.C’est devenu un moment de calme, un moment intime et méditatif pendant lequel je me retrouvais avec la matière, le tour et la patience de l’apprentissage des gestes. J’utilisais l’analogie du moine pour décrire l’attitude de l’apprentissage du tour, patience, calme d’esprit, persévérance, humilité. De temps à autres pendant mes week-ends ou vacances, je suivais des stages de tournage dans différents ateliers en France et à l’étranger (ATC, Tortus,...). Assez rapidement, j’ai senti qu’il se passait quelque chose avec la terre, quelque chose de très instinctif, dans les tripes, j’appelais ça « le petit alien de la terre » et il m’appelait de plus en plus fort ! J’ai commencé sur le tour puis lorsque j’ai arrêté mon activité professionnelle d’avant pour me dédier à la terre, je me suis rendue compte que j’avais envie de modeler et de sculpter. J’avais les techniques de bases mais j’ai énormément appris en faisant, en suivant mon instinct et en me donnant la liberté d’essayer pour évoluer.

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Te souviens-tu de ta première pièce ?

Il y a eu des premières pièces en modelage et en tournage. J’en ai sur mon bureau. Une tasse réalisée à la plaque, émaillée en blanc mouchetée noir à la brosse à dent avec un dégradé rose/violet sur la lèvre. All in direct au premier cours ! Un contenant fait au colombin émaillé blanc avec des splash bleus. Sur le tour, ce devait être un cylindre comme c’est la forme que tu apprends en premier, mais je ne suis plus très sûre.

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Comment définirais-tu ton travail ?

Terre brute et instinct. Un univers pour explorer les possibilités de la terre. Toujours avec curiosité et toujours en évolution, comme les réponses possibles à cette question au fil du temps. Je m’intéresse à la terre brute, ses couleurs, ses textures et la portée émotionnelle. Que face à une sculpture, on ressente avant de s’obliger à penser ce que c’est.

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Quel est ton processus de création et de fabrication ?

C’est un cycle continu, entre ideation, dessins, réalisation.Une idée peut venir d’une marche en forêt, d’une image, d’un mot, d’une architecture, d’une texture ou une matière, d’une histoire,...Je dessine souvent diverses idées de pièces dans mon carnet et le moment venu, je le parcours et décide quelle sera la pièce que j’ai envie de réaliser. Mes dessins sont simples, ils représentent l’idée de la forme de la pièce. C’est lorsque je sculpte que la pièce prend son identité. En dialoguant avec la terre, en voyant comment elle réagit, je peux ajuster et faire évoluer l’idée de cette forme. J’aime cet espace de liberté, être dans un processus plutôt qu’essayer d’atteindre un objectif pré-défini.

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Quelle est ta technique favorite ?

Travailler la plaque de manière sauvage.

Ton moment préféré dans le processus ?

Ressentir que le processus est un mouvement permanent présent dans tous les espaces de ma vie, plus vaste que « le faire » à l’atelier. Être la seule à connaitre et modeler les parties du processus invisibles de l’extérieur et qui se matérialisent à l’atelier.

Quel est ton matériau de prédilection ? Qu’est-ce qui te plaît chez lui ?

Le grès chamotté pour l’aspect brut et ses rendus de textures. Je peux le travailler de manière sauvage et il se tient bien pour l’échelle de mes pièces actuelles qui font jusqu’à 60cm de haut.

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Qu'est ce qui t'inspire en dehors de la céramique ?

La nature au sens large et la beauté qu’elle crée. Les couleurs, les formes, les matières, l’intelligence de ses créations. Les roches et les temps géologiques dont on ne peut pas vraiment prendre la mesure en tant qu’humains. Je commence aussi à m’intéresser à l’observation des astres.L’architecture, l’archéologie, la préhistoire, les civilisations anciennes et leurs légendes, l’évolution de la relation de l’homme avec la nature et du lien entre la vie, l’art et la nature. Le travail d’artistes anciens et contemporains. Les livres,j’aime beaucoup les livres. Les rencontres, les personnes passionnées en recherche d’équilibre intérieur et avec le monde.

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Peux tu nous parler d'un ou des plusieurs livres sur la céramique ou sur autre chose d'ailleurs ?

Bon enchainement. Les livres du moment.Les ouvrages thématiques.Un livre sur le land art, un sur les légendes indiennes.Overlay: Contemporary Art and the Art of Prehistory de Lucy R. Lippard. Une lecture importante qui ne cesse à la fois de m’ébranler et de mettre en mots des connexions que je sentais intuitivement, au niveau des formes, images, symboles, concepts, art, entre temps pré-historique et société contemporaine. Littérature Joseph Kessel - il me fait voyager dans des contrées reculées, rencontrer des cultures et des personnages dans son style d’aventurier/reporter sensible au monde humain. Rilke - Lettres à un jeune poète. J’y reviens de temps en temps. Des mots universels sur la connaissance de soi, le besoin de créer, la vie et l’importance de nos choix.J’aime beaucoup le fait que des livres importants arrivent dans ma vie par des personnes importantes.

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal CeramicsRencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Quels sont tes derniers voyages marquants ou tes envies de voyages ?

L’été 2019, j’étais sur une île au large de Göteborg en Suède. Une oasis de calme, entourée d’eau, sans voitures. Un séjour passé à se reposer, marcher,lire, cuisiner. Le dernier grand « voyage » en date est mon installation à la campagne en 2018.Tout était à découvrir et imaginer dans ce nouveau cadre de vie et dans mon nouvel atelier. C’était un grand changement et le voyage continue.

 

Rencontre et interview avec la céramiste Léa Munsch sur Brutal Ceramics

Site internet

Page Instagram

collection d'automne

voici les céramiques issues de la dernière collection d'automne : produites en petites quantités, parfois exclusivement pour Brutal Ceramics