Rencontre + interview avec Dorothée Juilliard

Brutal. est allé à la rencontre de la céramiste Dorothée Juilliard dans son atelier parisien. Depuis peu, Dorothée s'est installée à Marseille. Partons à la découverte de son univers à travers une interview.

 

Quel est ton parcours et ta formation pour arriver à la céramique ? 

J'ai les mains dans la terre depuis toute petite, j'ai commencé vers 6 ans en centre de loisirs,puis je me suis arrêtée à l'adolescence, comme souvent où à cet âge, la céramique c'est ringard! C'est lorsque je m'y suis remise après mes études de droit, dans un atelier parisien, en loisirs, que le déclic a eu lieu. J'ai découvert la technique du tour qui m'a littéralement fait basculer et a chamboulé mes plans initiaux d'avocature.

Es tu autodidacte ou as-tu appris de quelqu'un d'autre? 

Forte de cette expérience dans ce 1er atelier du 14e arrondissement de Paris, j'ai voulu en faire ma profession. Je suis allée chez Arts et Techniques Céramiques préparer un CAP de tournage. Mes professeurs, Christophe Bonnard et Grégoire Scalabre, m'ont permis d'accéder à un niveau professionnel qui m'a enchanté. La découverte des techniques de fabrication de l'émail a également été une révélation.

Rencontre et interview de la céramiste Dorothée Juilliard pour Brutal CeramicsRencontre et interview de la céramiste Dorothée Juilliard pour Brutal Ceramics

Te souviens tu de ta première pièce ? 

Une série de petites tasses roses! Avec des anses très fines.  Elles sont chez mes parents dans leur maison de campagne, et  je les retrouve avec la même émotion chaque fois que j'y viens!

Comment définirais-tu ton travail ?

J'aime aller au gré de mes envies. J'essaie une technique, je reviens à une autre, j'aime ce va-et-vient et ce sont les découvertes de formes, d'émaux, qui me font vibrer. Je ne fais que des petites séries car j'aime le changement! 

Néanmoins j'aime les formes épurées et je poursuis sans cesse la mise au point de mes émaux. J'aime les couleurs profondes et pour cela je superpose souvent deux émaux. Les résultats peuvent être étonnants!

Rencontre et interview de la céramiste Dorothée Juilliard pour Brutal CeramicsRencontre et interview de la céramiste Dorothée Juilliard pour Brutal Ceramics

Quel est ton processus de création et de fabrication ?

Je pense à une pièce, j'esquisse un croquis sur un carnet qui ne me quitte jamais. Viens ensuite la fabrication, souvent 3 ou 4 prototypes qui varient en taille. La terre se rétracte à la cuisson, il faut toujours penser le modèle plus gros que le résultat final.

Quelle est ta technique favorite ? Ton moment préféré dans le processus ?

En ce moment j'aime beaucoup le tour, j'aime fabriquer des tasses aux belles rondeurs. mon moment préféré est le tournassage: la pièce encore humide est "tournassée" pour la création d'un pied et de sa forme finale. Je suis à chaque fois étonnée de voir à quel point le pied que je crée pour une tasse change totalement son look! J'aime également ce stade de séchage, dit "cuir", la terre est belle et douce comme du velours.

Quel est ton matériau de prédilection ? Qu’est-ce qui te plaît chez lui ?

J'aime les terres de grès chamottés. La chamotte sont des petits grains de sable ou de pierre dans la terre, de différentes tailles entre 0.2 et 3mm. J'affectionne ce grain particulier qui donne du relief et un côté brut à la pièce. 

Rencontre et interview de la céramiste Dorothée Juilliard pour Brutal CeramicsRencontre et interview de la céramiste Dorothée Juilliard pour Brutal Ceramics

Qu'est ce qui t'inspire en dehors de la céramique ?

La décoration d'intérieur. Je m'inspire souvent de pièces qui sont crées en bois, en fer, en verre...et j'aime les imaginer en version céramique! 

Peux tu nous parler d'un ou des plusieurs livres sur la céramique ou sur autre chose d'ailleurs ?

Mon livre souvent ouvert à l'atelier, c'est le livre de Marc Uzan sur les glaçures de céramiques. C'est mon guide pour mes recherches d'émaux!

Quels sont tes derniers voyages marquants ou tes envies de voyages ?

Le Sri Lanka. J'y ai découvert une formidable tradition potière, tous leurs plats sont en terre cuite, j'ai adoré tous ces plats de curry mijotant sur le feu dans des pots en argiles très bruts et noircis. Les potiers étaient très accueillants et le tour manuel, tourné avec le pied, n'est pas une mince affaire!

 

Rencontre et interview de la céramiste Dorothée Juilliard pour Brutal Ceramics

Site internet

Page Instagram

 

collection d'automne

voici les céramiques issues de la dernière collection d'automne : produites en petites quantités, parfois exclusivement pour Brutal Ceramics